Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Randonnée au départ de Zuggaramurdi

Publié le par Xôfi

Randonnée au départ de Zuggaramurdi

Se balader dans un paysage "canadien" c'est possible au Pays Basque.

Très belle randonnée sur le plateau d'Ibaneta.

Puis pique-nique chez Bernadette avec ses chiens Eliot et Ametz.

Randonnée au départ de Zuggaramurdi
Randonnée au départ de Zuggaramurdi

Partager cet article

Repost 0

Entre deux averses sur la Côte Basque...La Guinguette!

Publié le par Xôfi

Entre deux averses sur la Côte Basque...La Guinguette!

A découvrir à St Jean de Luz ( plage d'Erromardie) ...La Guinguette : Accueil très sympa, tarifs corrects, plats bien bons et la vue est juste "terrible". Bref, j'adore.

On peut aussi juste prendre un café vautré dans des chaises longues posées sur de jolis tapis face à l'océan.

La balade que je propose est la suivante : se garer à St Barbe à St Jean de Luz et monter jusqu'au petit resto/bar "Le Spot" pour prendre un café avec vue sur la digue, ensuite suivre le sentier du littoral et hop en 1h vous êtes à Erromardie. Après votre pause "Guinguette" vous pouvez continuer par le sentier et rejoindre la plage "Lafiténia".

Partager cet article

Repost 0

Petite rando avec vue sur la Rhune

Publié le par Xôfi

Petite rando avec vue sur la Rhune

Au départ d'Olhette, une chouette balade avec une vue sur la Rhune enneigée au mois de mars.

Partager cet article

Repost 0

Lame de fond de Linda Lê

Publié le par Xôfi

Lame de fond de Linda Lê

Lame de fond est un roman que j'ai bien aimé. Il s'agit d'une histoire à 4 voix : Van le mari qui nous parle "en direct" de son cercueil, Lou sa femme, Laure sa fille et Ulma la maîtresse/demi-soeur de Van.

Au début, le style et le vocabulaire assez recherché m'ont déroutée et puis au fil des pages, j'ai dépassé ce petit blocage car les personnages sont très attachants et leurs histoires sont fortes. De plus, le problème de la double culture "Asie-Occident" est abordé d'une manière assez originale, la citation qui suit de mon article le démontre assez bien :

" Mes ultimes paroles s'envoleront. (...) Je n'ai donc plus qu'à me taire (...) ou à me persuader que je n'errerai pas aux enfers comme un damné toujours perdu entre l'Orient et l'Occident".

Voici un extrait qui pose bien le décor et donne une idée du style de l'auteur :

"Je n'ai jamais été bavard de mon vivant. Maintenant que je suis dans un cercueil, j'ai toute latitude pour soliloquer. Depuis que le couvercle s'est refermé sur moi, je n'ai qu'une envie : me justifier, définir mon rôle dans les évènements survenus, donner quelques clés pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce qui n'est qu'un fait divers. Je n'ai pas un penchant au regret, mais il me faut faire mon examen de conscience, si inutile qu'il soit désormais. Le souvenir que je laisse est celui d'un partisan de solutions hybrides, habitué à ajourner, soucieux de n'exaspérer personne, ne pas empirer les choses en manquant de diplomatie(...)."

Partager cet article

Repost 0