Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

17 articles avec cinema

Carnage

Publié le par Xôfi

Dernier film de Roman Polanski adapté d'une pièce de théâtre de Yasmina Reza.

 

 

L'histoire

 

Le film commence par un acte de violence auquel on assiste de loin : un enfant d'une douzaine d'années frappe le visage d'un autre enfant avec un bâton. Ensuite, nous retrouvons les parents de deux enfants en train de rédiger le procès-verbal de l'altercation pour les assurances. Commence alors un huis-clos entre les parents : discussion calme et posée dans un premier temps, puis quelques tensions apparaissent et enfin l'apothéose aidée par l'alcool.

 

 Mon avis

 

On s'attend à un "Carnage" mais en fait ça ne va pas jusqu'à là, dommage déçue malgré le très bon jeu des comédiens. On étouffe un peu tout le long de ce film, même si la tension monte. Personnellement, j'ai aimé mais sans plus. La bande annonce du film m'avait fait espérer bien plus.

 

carnage

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

L'art d'aimer d'Emmanuel Mouret

Publié le par Xôfi

L'histoire :

Ce film se compose de petites histoires sur le thème de l'amour et sur les différentes manières d'envisager le couple.

 

affiche-l-art-d-aimer.jpg

 

Mon avis

J'ai trouvé ce film agréable et l'étude de moeurs intéressante. J'ai beaucoup aimé les acteurs surtout Julie Depardieu. Les situations sont souvent cocasses. Cependant, rien de percutant dans ce fim et j'ai ressenti une légère impression de survol.

 

Ah si une idée percutante tout de même à signaler : le concept du partage des richesses amoureuses !

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Polisse de Maiwenn

Publié le par Xôfi

L'histoire :

Ce film/documentaire  raconte le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de protection des mineurs) : les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs, la pause déjeuner où l'on se raconte ses problèmes personnels, les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables.

 

polisse.jpeg

 

  Mon avis :

J'ai beaucoup hésité avant d'aller voir ce film car le thème ne me donnait pas du tout envie et puis une élève (merci Esther) me l'a fortement conseillé. Et heureusement que je ne suis pas passée à côté de ce film : plus de 2h scotchée à l'écran à vivre à 100 à l'heure avec tous ces personnages. D'ailleurs, chapeau bas à l'équipe de comédiens qui sont tous aussi impliqués les uns les autres. Malgré le thème difficile, il n'y a aucun pathos mal placé, que des moments de vie trés difficiles pour certains et trés beaux pour d'autres. Le moment de partage et de joie dans la boîte de nuit est trés beau et trés touchant.

Joe Starr qui n'est pas une célébrité que j'appréciais m'a laissée sans voix tant il était juste, touchant et fort dans son rôle.

Un petit bémol cependant pour le rôle de Maiwen que je trouve injustifié et un peu "too much".

 

Film à ne pas râter.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Poulet aux prunes

Publié le par Xôfi

Second film d'animation de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud adapté de la bande - dessinée.

 

L'histoire :

Téhéran, 1958. Depuis que son violon tant aimé a été brisé, Nasser Ali Khan, un des plus célèbres musiciens de son époque, a perdu le goût de vivre. Ne trouvant aucun instrument digne de le remplacer, il décide de se mettre au lit et d'attendre la mort. En espérant qu'elle vienne, il s'enfonce dans des  rêveries mélancoliques. Au fur et à mesure, le spectateur découvre le secret de sa vie : une  histoire d'amour qui a nourri son génie et sa musique. En effet, sa rencontre éphémère avec Irâne a boulerversé à la fois sa vie personnelle et artistique.

  Affiche_Poulet_aux_Prunes.jpg

Mon avis :

Les images sont trés belles, l'ambiance de l'époque et de l'Orient est bien rendue : poésie, sensibilité et musique sont au rendez-vous. Malgré tous ces bons ingrédients, je n'ai pas eu le coup de coeur attendu pour ce  film car le ryhtme m'a semblé vraiment trés trés lent et surtout je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, je n'ai pas réussi à m'attacher réellement aux personnages car j'avais l'impression que ça sonnait faux. C'est dommage car les images et la couleur du film sont trés belles.

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Pieds nus sur les limaces

Publié le par Xôfi

Film réalisé par Fabienne Bertrand  (adaptation de son propre roman) avec Diane Kruger et Ludivine Sagnier.

film2.jpg

 

Lily, drôle, exubérante et insaisissable, vit dans un univers fantaisiste en harmonie avec la nature. Sa grande soeur Clara mariée à un jeune avocat doit revenir dans la maison familiale à la mort de leur mère pour s’occuper de Lily. Les deux soeurs vont alors se révéler l’une à l’autre. Clara, sous l’influence de Lily, va remettre sa vie en questinn et découvrir une certaine liberté…

 

piedsnus.JPG

 

Ce film assez grave est tourné vers la figure solaire et magnétique de Lily : jeune femme fantasque, curieuse qui aime épousseter des taupes mortes, faire des slips en fourrure d’écureuil ou empailler les queues de chat.

 

A travers la relation entre la fantasque Lily et la sage Clara, ce film questionne la fragile frontière entre  le normal et le décalé et ne cache pas son empathie pour ceux qui n’entrent pas dans les « cases » et les schémas établis.

 

 

A ce sujet, j'ai adoré la réplique suivante de Lily à sa soeur dans la cuisine :

 

 

" Tu es dans ton moule...tu vas finir comme une tarte"! Personnellement j'ajouterai "ou comme une quiche"

 

J'ai adoré l'énergie lunaire de Lily, la douceur de sa soeur et safilm.jpg

force de changement pour aller vers la liberté) , l'ambiance poétique de ce film (les couleurs dans les prés , dans la nature sont magniquement traitées.).  "Pieds nus sur les limaces" est un film tout en finesse et en légéreté. A voir de toute urgenc.

 

 

L'image finale est une ode à la liberté...et à la légéreté

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Kaboom de Gregg Araki

Publié le par Xôfi

Résumé :

 

Smith mène une vie tranquille sur le campus : il traîne avec sa meilleure amie, l'insolente Stella, couche avec la belle London, tout en désirant Thor, son sublime colocataire, un surfeur un peu simplet. Jusqu'à une nuit terrifiante où tout va basculer. Sous l'effet de space cookies mangés à une fête, Smith est persuadé d'avoir assisté au meurtre de la Fille Rousse énigmatique qui hante ses rêves. En cherchant la vérité, il s'enfonce dans un mystère de plus en plus profond qui changera non seulement sa vie à jamais, mais aussi le sort de l'humanité.

 

19499881.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100830_043655.jpg

 

 

Mon avis 

"Kaboom" c'est l'onomatopée qui désigne le bruit d'une grosse explosion dans les bandes dessinées américaines. Et c'est l'effet que déclenche ce film complètement fou, subversif et original : les répliques percutent et les dialogues sont vraiment très drôles. Ce film est donc une sorte de déflagration que ce soit au niveau visuel, comique...

 

Très bon moment de rire...

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Tamara Drewe

Publié le par Xôfi

Film britannique réalisé par S. Frears  (adaptation du roman graphique de Posy Simmonds).

 

Avec son nez refait, ses jambes interminables, son travail de journaliste ses aspirations à la célébrité et sa facilité à briser les coeurs, la londonienne Tamara Drewe fait un retour trés remarqué dans le  petit village où vécut sa mère. Hommes et femmes, ruraux, auteur de best-sellers, universitaire frustré, rock star  ou fils du pays, tous sont attirés par Tamara dont la beauté pyromane et les divagations amoureuses éveillent passions et va provoquer de nombreux évènements drôles et émouvants.


Ce film a été présenté hors compétition lors du 63ème Festival de Cannes.

 

tn-tamara-drewe-19275-1086493956.jpg

 

 

 

Mon avis :

 

Film à l'humour bien anglais comme j'aime. Les personnages sont très bien vus et les paysages de la campagne anglaise sont beaux. Une mise en scène bien ficelée et hop un bon film qui fait plaisir à voir.

 


 

 


 

 

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Benda Bilili !

Publié le par Xôfi

Film documentaire réalisé par R. Barret et F. De La Tullaye
benda.jpg
Atteints de poliomyelite dans leur jeunesse, les membres du groupe "Benda Bilili" se déplacent en fauteuil roulant et vivent dans les rues de Kinshasa entourés par les shegués (enfants vagabonds). Ils font un mélange de musique cubaine, rumba congolaise et reggae.

Les réalisateurs ont filmé pendant 4 ans l'épopée de ce groupe congolais du début dans les rues de Kinshasa à leur triomphe international.

Ce film a participé à la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes en mai 2010.

Mon avis :
Film documentaire haut en couleurs, qui donne envie de danser, qui vous donne le sourire. A voir.

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Huit fois debout : film réalisé par Xabi Molia

Publié le par Xôfi

Huit fois debout

 

Avec Julie Gayet, Denis Podalydès…

 

 

Elsa vit de petits boulots et essaie de décrocher un véritable emploi, afin de pouvoir assumer la garde de son fils. Mathieu, son voisin de palier, enchaîne, lui aussi, les entretiens d’embauche sans succès. Bien qu’étant dans une situation de plus en plus difficile (plus de logement, plus de travail...) ils cherchent à s'en sortir  dans une société qui ne semble pas fait pour eux. Pour se motiver l'un l'autre,  ils échangent des proverbes zen comme "En atteignant son but on passe à côté de tout le reste" ou "Huit fois debout.." tout en analysant avec humour que "Sept fois à terre" ça fait un peu "perdant".

 

Mon avis :

 

Un peu déçue car après avoir vu la bande annonce, je m'attendais à un film plus rythmé avec une petite folie. Et au final, j'ai passé un bon moment car les personnages sont bien joués, de bons moments d'humour et d'émotions notamment la scène du week-end de la mère avec son fils au bord de la mer. Mais je suis ressortie de la séance avec un sentiment de "pas assez, de pas fini".

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Ajami film israelien de Scandar Copti et Yaron Shani

Publié le par Foffi

Avec Shakir Kabah, Ibrahim Frege, Fouad Abash…

 

 

Le quartier d’Ajami, à Jaffa, est un lieu cosmopolite où vivent Juifs, Musulmans et Chrétiens. Nasri, âgé de 13 ans, et son grand frère Omar vivent dans la peur depuis que leur oncle a tiré sur un membre important d’un autre clan. Malek, un jeune réfugié palestinien, travaille illégalement en Israël pour financer l’opération que sa mère doit subir. Binj, palestinien, rêve d’un futur agréable avec sa petite amie chrétienne. Dando, un policier juif recherche désespérément son jeune frère disparu. Ajami  raconte l’histoire de ces différents destins dans une  ville déchirée….

 

 

Mon avis :

 

Les réalisateurs, Yaron Shani, juif israélien et Scandar Copti,  palestinien nous offrent  un premier film impressionnant, un film "coup de poing" qui a obtenu la Mention spéciale à la Caméra d’Or au Festival de Cannes et le Prix du Meilleur Film Israélien en 2009. Ils nous livrent une fresque terrible qui nous tient en haleine de bout en bout, en nous attachant à la vie de ces personnages pris une réalité  sociale compliquée.

 

Les comédiens non professionnels sont tellement justes qu'on s'attache vraiment à eux.

 

La puissance de ce film réside aussi dans le récit qui s'organise comme un thriller . L'expression de Christophe Ayad dans Libération " AJAMI fait l’effet d’un « missile dans la nuit proche-orientale » illustre bien ce qu'on ressent après avoir vu ce film.


A voir de toute urgence.

 

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>