Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Autoportrait et ombre

Publié le par Xôfi

Dans le vent ...

IMG 0481soso12

 

 

IMG_0424-copie-1.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Carnet de voyage : le nord du Maroc...Dar Bouaza

Publié le par Xôfi

Départ à 10h de Swira pour arriver 8h plus tard à Dar Bouazza, gros village au sud de Casablanca.

 

Mon grand ami Dar Bouazien...

 IMG 0757

 

L'océan là-bas...

 IMG_0676.JPG

 

 

IMG_0623.JPG

  

Le port de pêche...

 IMG_0659.JPG

 

 

 

Publié dans Voyage

Partager cet article

Repost 0

Carnet de voyage : quelques jours à Swira

Publié le par Xôfi

Départ d'Imessouane ... 4 taxis collectifs plus tard, me voilà à Essaouira (prononcer SWIRA) :

 

Ses remparts, des mouettes, sa tranquille médina, sa longue plage ventée, ses ruelles fraîches, ses sardines, sa superbe pâtisserie "Chez DRISS" (humm les petits déj dans le petit patio ensoleillé avec les croissants et le thé à la menthe).

 

IMG_1119.JPG Chez DRISS

 

A ne pas rater : la dégustation des pastillas au poulet d'une échoppe de la médina "SUPERBE PASTILLA" (c'est le nom de la boutique), elles sont à tomber par terre.

 

Un hamman avec gommage et massage à la Kasbah

 

Un diner au TAROS CAFE, un peu chic mais le cadre de galerie d'art mérite le prix du tajine (trés bon).

 

Logement bien sympa et trés bon marché : pension SMARA, sur les remparts à proximité de la Sqala de la Kasbah et des ateliers d'artisans marquetteurs.

 

 IMG 0501

 

Dans les rues de Swira...en dehors des remparts, un peu de calme

 

IMG_0527.JPG

 

Cap sur le port de pêche

 

IMG_0596.JPG

 

 

 

IMG_0599.JPG

Publié dans Voyage

Partager cet article

Repost 0

Carnet de voyage : la nuit à Swira

Publié le par Xôfi

Troisième étape du voyage ...

 

Quelques soirées dans la fraîcheur de Swira (Essaouira ) avant de remonter toujours plus au nord du Maroc

 

IMG 0555

 

IMG 0548

Publié dans Voyage

Partager cet article

Repost 0

99 francs de Frédéric Beigbeder

Publié le par Xôfi

Cet été, j'ai trouvé le roman de Beigbeder dans une maison de Darb Bouaza gros village situé à 20 km au sud de Casablanca. J'ai donc lu ce livre en surveillant d'un oeil les vagues.

 

La lecture de ce roman m'a fait le même effet que le dernier de Beigbeder "Un roman français", à savoir ... par moment je ressens de l'agacement qui se transforme toujours en attachement. Son style, ses propos, sa manière de voir les choses, les sentiments sont touchants.

 images99francs.jpg

 

Quelques extraits particulièrement savoureux :

 

" La vie se passe comme ça : vous naissez, vous mourrez et entre les deux, vous avez mal au ventre. Vivre, c'est avoir mal au ventre, tout le temps".

 

"Vous rencontrez des êtres qui viennent transformer votre existence mais ils ne le savent pas et puis ils vous trahissent doucement, vous les voyez pactiser avec l'ennemi, et ensuite vous les regardez s'éloigner comme une armée après le pillage sur fond de décombres et de soleil couchant".

 

"Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens".

 

" L'amour n'a rien à voir avec le coeur, cet organe répugnant, sorte de pompe gorgée de sang. L'amour sert d'abord les poumons. On ne devrait pas dire "j'ai le coeur brisé" mais " j'ai les poumons étouffés". Le poumon est l'organe le plus romantique".

 

 

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0

"D'où je suis, je vois la lune" de Maud Lethielleux

Publié le par Xôfi

Trés beau roman initiatique d'une jeune fille qui vit dans la rue et qui gagne sa vie en "vendant des sourires". Grâce à l'écriture et à son amour des mots, elle va vivre une trés belle aventure.

A lire sans hésiter.

 

Quelques passages :

 

" Alors comme d'hab, je fais ma route avec ma solitude (...), je ne suis pas vraiment seule (...) mais je suis une non-accompagnée. Quand j'ai besoin de personne, y 'a du monde et si j'ai besoin, mettons en pleine nuit ou au petit matin à l'aube quand les cafards me foutent le bourdon et que je n'arrive pas à me déplier tellement je me demande à quoi ça sert de se lever, à ces moments - là, y a personne. C'est pour ça l'écriture. Tu te fais des potes qui dorment dans un calepin planqué sous ton oreiller;"

 

dou-suis-vois-lune-maud-lethielleux-L-1

 

 

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0

Carnet de voyage : Immessouane...le retour

Publié le par Xôfi

Seconde étape du trip : remonter petit à petit au nord en faisant une halte 90 km au nord d'Agadir. Malgré l'absence de belles vagues et un vent de folie sur Immesouane,  il m'est difficile de ne pas m'arrêter dans un des mes ports d'attache dans le sud de l'atlantique. Comme le dit le Guide du Routard " Immessouane ce port de pêche est aussi un spot de surf connu pour sa vague pouvant atteindre 800 mètres, le rêve de tout amateur de surf. Ambiance étonnante de Far West pour surfers" !

 

 Oued Oued Oued

IMG 0315

 

 

Reef Reef Reff

  IMG_0344.JPG

 

 

 

Publié dans Voyage

Partager cet article

Repost 0

Carnet de voyage : Tamraght

Publié le par Xôfi

Première étape du voyage ... quelques jours à surfer à Tamraght avant de

commencer la remontée vers le grand nord marocain !

IMG 0230

 

 

IMG 0238

 

IMG 0266

 

Publié dans Voyage

Partager cet article

Repost 0

Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

Publié le par Xôfi

Roman très fort qui aborde les thèmes de la lâcheté, la mauvaise conscience, le crime et la xénophobie.

 

 

Voici un extrait que j'aime particulièrement :

 

" Nous sommes devenus des proies perpétuelles, des créatures qui, quoi qu'elles fassent, verront le jour qui se lève comme une longue épreuve à surmonter et le soir qui tombe avec un sentiment curieux de soulagement. Il y a en nous les ferments de la déception et de l'intranquilité. Je crois que nous sommes devenus, et jusqu'à notre mort, la mémoire détruite. Nous sommes des plaies qui jamais ne guériront".

 

 

Le héros de ce roman, Brodeck , revient dans son village après avoir été déporté et traité comme un chien (au sens propre du terme) par les nazis.

 

 imagesbrodeck

 

Et enfin une citation à méditer " Parfois, on aime ses propres cicatrices".

 

 

Bref, un trés beau roman qui peut difficilement laisser indifférent. A lire.

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0