Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Roman "Dans ces bras-là " de C. Laurens

Publié le par Xôfi

L'histoire :
Pour séduire celui qu'elle a croisé par hasard en bas d'un immeuble et dont elle pressent qu'il va entrer dans sa vie, elle entame une analyse. Elle dit au psychanalyste les hommes de sa vie, se raconte, joue sur les mots, avec les mots et leur pouvoir de séduction, et donne du sens à ses rencontres, à son mariage qui se défait, à la cruelle absence du fils perdu. 

C'est un livre sur tous les hommes d'une femme, du premier au dernier - père, grand-père, fils, frère, ami, amant, mari, patron, collègue... - dans l'ordre ou le désordre de leur apparition dans sa vie, dans ce mouvement mystérieux de présence et d'oubli qui les fait changer à ses yeux, s'en aller, revenir, demeurer, devenir. "

Mon avis :

Beau texte original sur le hasard des rencontres, le mystère des relations entre les hommes et les femmes.

La personnalité de l'auteur est très séduisante.

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0

Le roman "La famille Lament" de G. Hagen

Publié le par Xôfi

L'histoire :
Les Lament forment une tribu  excentrique et globe-trotteuse. Leur devise : " Un Lament voyage toujours ! ". Et tandis qu'Howard, le père spécialiste ès tuyauteries, rêve d'irriguer le Sahara et d'emmener toute sa petite famille en Afrique, Julia, sa femme, rebelle à l'éducation bourgeoise et artiste à ses heures, élève tant bien que mal ses trois petits diables.

L'auteur nous fait suivre les aventures de cette famille peu commune : de la Rhodésie au New Jersey en passant par l'Angleterre et Bahreïn, ils n'auront de cesse de trouver un endroit où ils auraient enfin leur place. L'histoire de la famille Lament est centrée sur le personnage du fils aîné dont nous suivons la découverte de la vie, et du monde, depuis sa naissance , jusqu'a la  fin de son adolescenceerrances familliales. C'est un roman très agréable qui se lit avec plaisir mais qui reste peut-être un peu superficiel et qui ne bouleverse pas vraiment, même s'il a tendace à émouvoir.

La famille Lament

 

L'auteur :

 

George Hagen est né en 1958 à Harare, au Zimbabwe, où son père était exploitant minier. Il a ensuite émigré avec toute sa famille en Angleterre en 1964, puis aux Etats-Unis en 1969. Après des études de cinéma et une carrière de scénariste, il a choisi de se consacrer à l'écriture . La Famille Lament est son premier roman.

Mon avis :
Lire cette chronique familiale et découvrir le monde auprès d'eux est un grand plaisir mais pour moi ce n'est pas un roman majeur.

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0

Huit fois debout : film réalisé par Xabi Molia

Publié le par Xôfi

Huit fois debout

 

Avec Julie Gayet, Denis Podalydès…

 

 

Elsa vit de petits boulots et essaie de décrocher un véritable emploi, afin de pouvoir assumer la garde de son fils. Mathieu, son voisin de palier, enchaîne, lui aussi, les entretiens d’embauche sans succès. Bien qu’étant dans une situation de plus en plus difficile (plus de logement, plus de travail...) ils cherchent à s'en sortir  dans une société qui ne semble pas fait pour eux. Pour se motiver l'un l'autre,  ils échangent des proverbes zen comme "En atteignant son but on passe à côté de tout le reste" ou "Huit fois debout.." tout en analysant avec humour que "Sept fois à terre" ça fait un peu "perdant".

 

Mon avis :

 

Un peu déçue car après avoir vu la bande annonce, je m'attendais à un film plus rythmé avec une petite folie. Et au final, j'ai passé un bon moment car les personnages sont bien joués, de bons moments d'humour et d'émotions notamment la scène du week-end de la mère avec son fils au bord de la mer. Mais je suis ressortie de la séance avec un sentiment de "pas assez, de pas fini".

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Land Art à Hendaye 4

Publié le par Foffi

Créations de mes élèves de 4D à la crique d'Erdiko au domaine d'Abbadia

 

SUNP0041.JPG

 

SUNP0055.JPG

 

SUNP0058.JPG

 

SUNP0060.JPG

 

SUNP0061.JPG

 

SUNP0046-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0

Land Art à Hendaye 3

Publié le par Foffi

Créations des élèves de 4D à la crique d'Erdiko au domaine d'Abbadia

 

SUNP0024.JPG

 

SUNP0028.JPG

 

SUNP0030.JPG

 

SUNP0035.JPG

 

SUNP0037.JPG

Partager cet article

Repost 0

Land Art à Hendaye 2

Publié le par Foffi

Créations  de mes élèves de 4D à la crique d'Erdiko au domaine d'Abbadia

 

 

058.JPG

Spirale aquatique 1

 

060.JPG

Spirale aquatique 2

 

 

 

067.JPG

Création flottante 1

 

068.JPG

Création flottante 2

 

075.JPG

Araignée de la plage ... à marée haute...

Partager cet article

Repost 0

Land Art à Hendaye 1

Publié le par Foffi

053.JPG

Créations de mes élèves de 4D à la crique d'Erdiko au domaine d'Abbadia

 

057.JPG

Création flottante

 

 

086.JPG

Création terrestre

 

 

088.JPG

Reptile d'Iban

 

081.JPG

Le totem d'Hendaye

 

078.JPG

Spirale de galets

 

079.JPG

 

La terre...sur la plage

Partager cet article

Repost 0

Ajami film israelien de Scandar Copti et Yaron Shani

Publié le par Foffi

Avec Shakir Kabah, Ibrahim Frege, Fouad Abash…

 

 

Le quartier d’Ajami, à Jaffa, est un lieu cosmopolite où vivent Juifs, Musulmans et Chrétiens. Nasri, âgé de 13 ans, et son grand frère Omar vivent dans la peur depuis que leur oncle a tiré sur un membre important d’un autre clan. Malek, un jeune réfugié palestinien, travaille illégalement en Israël pour financer l’opération que sa mère doit subir. Binj, palestinien, rêve d’un futur agréable avec sa petite amie chrétienne. Dando, un policier juif recherche désespérément son jeune frère disparu. Ajami  raconte l’histoire de ces différents destins dans une  ville déchirée….

 

 

Mon avis :

 

Les réalisateurs, Yaron Shani, juif israélien et Scandar Copti,  palestinien nous offrent  un premier film impressionnant, un film "coup de poing" qui a obtenu la Mention spéciale à la Caméra d’Or au Festival de Cannes et le Prix du Meilleur Film Israélien en 2009. Ils nous livrent une fresque terrible qui nous tient en haleine de bout en bout, en nous attachant à la vie de ces personnages pris une réalité  sociale compliquée.

 

Les comédiens non professionnels sont tellement justes qu'on s'attache vraiment à eux.

 

La puissance de ce film réside aussi dans le récit qui s'organise comme un thriller . L'expression de Christophe Ayad dans Libération " AJAMI fait l’effet d’un « missile dans la nuit proche-orientale » illustre bien ce qu'on ressent après avoir vu ce film.


A voir de toute urgence.

 

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Soul Kitchen de Fatih Akin

Publié le par Foffi

 

Avec Adam Bousdoukos, Moritz Bleibtreu, Birol Unel, Anna Bederke…

 

 

Zinos, jeune restaurateur à Hambourg, traverse une mauvaise passe. Sa copine Nadine est partie s’installer à Shanghai, les clients de son restaurant, le Soul Kitchen, boudent la cuisine gastronomique de son nouveau chef, un talentueux caractériel, et il a des problèmes de dos ! Zinos décide de rejoindre Nadine en Chine, et confie son restaurant à son frère Illias qui vient de sorti de prison. C'est un désastre  : Illias perd le restaurant au jeu contre un promoteur immobilier véreux, et Nadine est tombée amoureuse d'un chinois.Les deux frères vont alors se lancer dans l'aventure :sauver le Soul Kitchen par tous les moyens.

 

 

Mon avis :

 

 Ce film qui a eu le Prix Spécial du Jury de Venise est un pur moment de bonheur : des personnages hauts en couleurs, une musique et une mise en scène très rythmées. On suit un moment difficile de la vie de Zinos : on est avec lui, on a envie de l'encourager, de lui dire "ohhh c'est trop dur tout ce qui t'arrive mais on est là".
Personnellement, j'ai adoré, beaucoup souri et un grand moment de rire avec la scène de l'ostéopathe turc "1, 2 et le regard de Zinos 3....".


Film  à voir sans tarder.

 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0