Gravure en Aveyron

Publié le par Xôfi

En juillet, je suis allée faire un stage de gravure dans l'Aveyron, dans le très joli village Sauveterre de Rouergue (élu  plus beau village de France). Gaële Abolivier accueille maximum 4 stagiaires par session dans son atelier situé dans la bastide entouré de nombreux autres ateliers d'artistes. Au programme : initiation à la technique de l'eau forte et du monotype. Dans cet article, vous trouverez des informations sur la technique de l'eau forte.

Tournicoti tournicotons...la presse

Tout commence sur une plaque de zingue bien polie (phase longue mais très importante)...on y dépose du vernis puis quand il est sec avec une pointe en métal on dessine en enlevant le vernis. On plonge la plaque dans un bac d'acide nitrique dilué à 1/6 pour obtenir une morsure. Le temps de morsure dépend de l'effet désiré : par exemple pour mon paysage marin j'ai voulu avoir un premier plan bien distinct, bien fort donc j'ai laissé cette partie beaucoup plus longtemps (presque 1h) en protégeant les autres espaces..

Encrage : sur des plaques chauffantes à 30 degrés, on applique l'encre dans les creux puis on fait très délicatement un essuyage en surface.

Impression : une fois les mains propres (très difficile à obtenir lors d'un stage de gravure), on prépare une feuille pour l'impression : hop un petit coup dans la bassine d'eau, puis dans les serviettes puis on la dépose délicatement au centre de notre plaque déjà posée sur la presse. Hop un papier de journal dessus, hop les couvertures en feutrine et abracadrabra on tourne la presse sans faire d'arrêt. Et la gravure apparaît.

Vous trouverez des photos ci dessous qui illustrent la technique décrite. Dans le prochain article, je vous parlerai d'aquatinte, de monotype et je mettrai en ligne des photos de mes gravures ainsi que du village.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de GAËLLE : http://www.stage-gravure.com/index.php?option=com_content&view=article&id=27&Itemid=35

Le presse dans l'atelier
La plaque de zingue après son passage dans l'acide nitrique : morsure

 

Après l'encrage, on passe à l'impression
On enlève le journal et la feuille Canson de la plaque
Et hop on découvre la gravure

 

Commenter cet article